Comment choisir son terrain ?

Le projet de construction de maison est un réel projet de vie qui commence par le choix et l’achat du terrain. Ce choix crucial qui ne doit pas être négligé car il comprend de nombreux paramètres indispensables. Cette quête du terrain de vos rêves ne sera pas de tout repos…
Voici donc quelques conseils pour ne pas vous y perdre !

Faire construire en lotissement ou en terrain isolé ?

Si vous choisissez de faire construire en lotissement, vous vous soulagerez de certaines responsabilités telles que des travaux ou des raccordements. La majorité des démarches administratives ne sera également pas votre préoccupation. De plus, cette manière de vivre promet convivialité et rencontres dans votre quotidien. Cependant, vous n’aurez pas une totale carte blanche sur le design et la construction de la maison qui sera confrontée à des normes et des contraintes de plus en plus nombreuses. Le design de votre maison sera bien souvent contraint par ces règles.
Si vous optez pour un terrain en lotissement, ne tardez pas à mettre une option sur le ou les parcelles les mieux orientées et dont l’accès au garage sera facilité. De même, selon le positionnement de la maison sur le terrain, vous devrez plus ou moins allonger la distance des raccordements, réseaux et voiries, ce qui impactera de manière notable le coût de la construction. À l’inverse, si vous trouvez un terrain isolé ou une division de parcelle, cela vous offrira beaucoup plus de liberté sur le choix du design de la maison, son positionnement ou encore son orientation. Par contre cela nécessitera de choisir un constructeur sérieux pour qu’il puisse vous accompagner réellement dans les démarches d’urbanismes et administratives, et qu’il vous conseille au mieux puisque vous serez le principal décideur sur tous les critères.

Quelle localisation ?

Choisir un terrain oblige à se projeter dans votre future vie. Il est indispensable de bien réfléchir aux différents frais et charges que vous risquez de dépenser après la construction de votre maison, et qui sont inhérents à votre localisation. En effet, souhaitez-vous être proches de votre lieu de travail ? Ou au contraire du centre-ville ? La distance entre votre maison et un endroit en particulier est-elle importante pour vous ? Le coût financier et le temps qu’engendrent les kilomètres pour se déplacer d’un point A à un point B ne sont pas à négliger. De même, l’environnement actuel mais aussi futur sera déterminant.
Pensez également aux autres transports que votre véhicule personnel : bien souvent, habiter à proximité (sans être trop près…) d’une gare, d’une autoroute ou d’un arrêt de bus est un critère de sélection pour choisir son terrain.

Votre budget ?

Point important à ne pas oublier : les taxes / frais obligatoires ! Faire construire engendre des coûts et achats qu’il faut penser à englober dans son budget de construction. Si votre constructeur est sérieux, il vous parlera de la taxe locale d’équipement qu’il faudra régler dans les 2 ans suivants l’occupation de la maison, des taxes éventuelles de raccordement au tout à l’égout, des frais de raccordements au réseau électrique, eau, gaz, télécoms, à l’accès à votre maison à minima en tout-venant pour qu’il soit praticable, etc. C’est pourquoi vous devez vous assurer avant tout de ces montants qui peuvent varier selon la ville de votre futur terrain.
Vous n’échapperez pas non plus aux taxes foncières et d’habitations qui seront à payer chaque année, alors… Renseignez-vous !

Pensez à la revente !

Certes, faire construire sa maison est le projet d’une vie, mais il ne faut pas écarter la possibilité qu’avec le temps, parfois, on aimerait changer d’air ou que pour raisons familiales ou professionnelles vous serez contraint de déménager. Il faut donc veiller à ce que le terrain possède le moins de défauts possibles pour ne pas avoir à les justifier par la suite lors d’une potentielle revente du bien.
C’est pourquoi il est indispensable de prendre votre temps et de mûrement réfléchir aux petits détails qui ne vous semblent pas anodins à première vue. Soyez, par exemple, attentifs aux potentielles nuisances sonores (couloir aérien, autoroute, voisinage…) en vous rendant sur le terrain à différents moments de la journée. Là encore, votre constructeur de maison individuel doit être de bons conseils et vous accompagner dans votre choix.

Partager sur